< retour

Accidens (ce qui arrive)

création 2010.

L'épure du plateau souligne en creux les deux éléments fondamentaux de cette pièce : la musique à l'omniprésence magnétique, créée en direct par les platines de Raphaëlle Latini, et le corps tourmenté, désarticulé, du danseur Samuel Lefeuvre.
Des sons industriels, métalliques, répétitifs, transpercent l'espace nimbé d'une lumière crépusculaire, ou soutiennent les moments d'obscurité totale. L'œil cherche le corps vêtu de blanc, dont les membres tentent de s'extraire du sol. Imperceptiblement, le danseur s'érige, maladroit, comme traversé d'ondes électriques, tel un robot déréglé. La fragile verticalité obtenue devient alors métaphore de la résilience, image incarnée de cette pulsion vitale qui anime les humains, qui les fait se relever, jusqu'au bout.
texte issu du programme de l'Atelier de Paris - festival JUNE EVENTS


Crédits.

Choreography and dance : Samuel Lefeuvre
Création musicale et travail aux platines : Raphaëlle LATINI
Lumière : Nicolas OLIVIER
Assistant lumière à la création : Bruno OLIVIER
Scénographie : Groupe ENTORSE
Administration, production et diffusion : Les Indépendances

Ce projet bénéficie du soutien de la DRAC de Basse-Normandie, du Conseil Régional de Basse Normandie, du Conseil Général du Calvados et de la ville de Caen. Soutiens et accueil en résidence : Relais Culturel Régional du Pays de Falaise.

Ce spectacle a bénéficié du soutien de la Charte de diffusion signée par l'ONDA, l'OARA, l'ODIA Normandie, Réseau en scène – Languedoc-Roussillon et ARCADI